%user_javascript%
au jour le jour

Humeur

JRBerwinne

Dans ce monde au bord de la crise de nerfs
le printemps affiche sa mauvaise humeur
avec eau et fracas
avec rouille et envahisseurs

Il est vrai que certains sèment
plus de fusils que de blé
enterrent plus de cadavres
que de trésors

Les marchands du temple
sont plus honorés que jamais
et l'on plante partout l'arbre aux écus
où le vent chante
toujours plus ...

Que feront tous ces pucerons bornés
quand leurs arbres seront dénudés ?


Pour le Front des Arbres à Pommes - Lucie Petit - © - 8 juin 2016
avec un clin d'oeil à Julos Beaucarne


Pommiers4151


slogan du FAP :

Laissons l'arbre aux écus s'étouffer dans l'asphalte.
Ouvrons la porte aux arbres à pommes !


photo inondations : la Berwinne - J. Renard


Printemps tardif


ligne4394

-- en retard
-- ciel bleu ----- si bleu

-- quelques lignes d'épure des avions de haut vol
-- les tangentes étincelantes au cercle parfait du soleil
-- là-bas très loin -- un horizon de moutons verts

-- et plus près -- la folie des branches
-- bourgeons -- feuilles -- chants
-- qui ébouriffe -- froisse -la géométrie rigoureuse
-- sur le son lancinant de la multitude
-- sourde - aveugle - à demi noyée - à demi morte
-- ivre soudain

-- ce n'est que reviviscence d'un instant
-- avant de se cogner la tête à nouveau
-- aux nuées noires


lignes4393


© lucie Petit - 5 mai 2016 - jour férié

Avril et les Poissons


--poissonsAvril

--- Avril est plein de poissons
--- des poissons aux nageoires comme des ailes
--- et aux couleurs d'arc-en-ciel.
--- Les poissons font des bulles
--- Dans les bulles il y a des fleurs de printemps.

--- Printemps aime les fleurs roses
--- les fleurs jaunes
--- les fleurs blanches
--- parfois les bleues.
--- Printemps n'aime pas les fleurs noires.

Reydetpoisson

--- Les poissons font aussi des bulles au chocolat
--- Printemps les cache dans les fleurs roses
--- les fleurs jaunes, blanches, parfois bleues.
--- Et les petits enfants au milieu des fleurs
--- cherchent les bulles chocolat.
--- Printemps est content.
--- Les poissons aux nageoires comme des ailes
--- aussi.

--- Tout cela tourne rond et rond petit patapon
--- tant que des hommes aveugles
--- ne sèment pas des fleurs noires.


------------ poissonAiléFichaux


© Lucie Petit - inédit - avril 2016 - ill.1 lp - 2 peinture C.Reydet - 3 dessin C.Fichaux

Lapins d'hiver

ColetteReydet2016

------ Février s'est allongé d'un jour mais rien n'y fait :
------ Mars et le Printemps, blottis sous les couvertures,
------ restent sourds aux pépiements.

------ Carnaval mêle ses confettis aux flocons de neige
------ et les jonquilles étourdies se serrent en tremblant.
------ Le ciel maussade donne des coups de vent
------ aux nuages qui froncent leurs sourcils gris.

------ Des feuilles mortes entassées dans un coin
------ protègent une colonie de coccinelles.
------ La menace de la nature semble répondre
------ à celle des hommes.

------ Un enfant rentre en riant :
------ ce matin, j'ai rencontré deux lapins qui commençaient
------ à déboutonner leur manteau d'hiver ... le Printemps
------ va se réveiller !



© Lucie Petit - inédit - mars 2016
merci à Colette Reydet pour son illustration.

Essai printanier


jonquillesEHolden



Sous son chapeau de givre
la pointe d'une jonquille
goûte le sens du vent

un sapin chante à voix basse



et deux petites Annonces de la St. Valentin

--- Crayon rouge
--- abandonné pour ordinateur
--- cherche cerise pâlotte

-------------------------- Rose séchée
-------------------------- doucement parfumée
-------------------------- cherche lettre d'amour



© lucie Petit - inédit - 2005/2006
ill. extraite de
Journal Champêtre d'Edith Holden

Nuages


nuagesnoirs


----- Décembre a laissé passer
----- les gris et noirs nuages
----- chargés de colère et d'envie
----- et janvier se sent démuni.

----- Il faudra les enfermer dans un tiroir
----- repeindre le ciel
----- sortir la douceur des musées
----- et la laisser jouer dans la cour d'école.

----- C'est comme ça dans les rêves :

----- Se retrouver, un oiseau sur le poing,
----- à regarder tomber un arbre
----- qu'un fou a scié les yeux bandés
----- et sentir la graine dans sa main.


© lucie Petit - inédit - photo lp - 22 janvier 2016

MEILLEURS VŒUX !


Déjà le 7 janvier ! le temps qui file si vite me laisse au bord de la route ...

mais je ne vous oublie pas, les Amis qui viennent me retrouver sur ce site de plus en plus lent Happy

J'espère vous retrouver encore tout au long de cette
-- année 2016
Puisse-t-elle être paisible et chaleureuse !

voeux2016P


et j'aimerais vous connaître, accueillir, dans ma maison virtuelle, les petits signes de mes amis lointains.

A bientôt !
Lucie Petit

Pique et pique

une année après l'autre
voici mes souhaits de BONNE FÊTE pour la fin de cette année 2015 qui ne fut pas la plus glorieuse de notre histoire

avec une carte dans la suite de ma collection homemade - celle-ci date de 1982

Voeux1982


Pardonnez la qualité douteuse : le scan ne semble pas aimer les "piquetages"


et j'espère toujours un petit signe de mes amis lointains - Etats-Unis - Brésil - ... entre autres ... Happy

Cadeaux


maisonpoupée

--- Saint Nicolas assis sur son trône
--- regarde défiler devant lui
--- tous ces petits soldats pas drôles.
--- Il est triste, Saint Nicolas.

--- Pour faire plaisir aux uns et aux autres
--- il a dit au Père Fouettard
--- Va te laver la figure
--- Mais le Père Fouettard a répondu
--- Non. Je me sens très bien comme ça.
--- Je ne suis pas un méchant nègre.
--- Je suis le Père Fouettard qui fait juste
--- un peu peur aux enfants
--- un peu peur, pour jouer.

--- Il est resté, Père Fouettard.
--- Pour jouer à faire peur aux enfants
--- et parce que Saint Nicolas
--- a aussi besoin d'un ami.

--- Saint Nicolas aime son âne
--- C'est très affectueux, un âne
--- et très intelligent.
--- Il n'y a que les hommes orgueilleux
--- qui disent bête comme un âne.

AliceMiroir

--- Mais Saint Nicolas est triste.
--- Il est triste parce qu'il n'a pas vu de rêve
--- dans les lettres des enfants sages.
--- Les enfants sages oublient d'avoir un rêve
--- car chaque jour ils entendent des mots
--- en ISTE qui attristent les parents.

--- Saint Nicolas réfléchit, avec le Père Noël
--- qui lui aussi ne sait que faire
--- pour pendre des rires au sapin
--- pour rendre à la lune son lapin.

--- alors, pour offrir aux enfants
--- des rêves de toutes les couleurs
--- des rêves pour combattre le noir
--- des rêves pour avoir du courage
--- Saint Nicolas et Père Noël apporteront
--- des panoplies d'illusionniste.
--- Et ça, ce sera magIQUE !

--------------- magie2



© Lucie Petit - déc. 2015 - inédit
ill. ex Alice derrière le Miroir de Lewis Carroll - ill.Sir John Tenniel - Folio Junior

Conte d'automne


---------- arbresOct2876


-- J'ai vu qu'un arbre manquait au jardin. - Il y avait un grand trou à sa place, un silence.
-- Je suis sortie pour vérifier s'il n'avait pas simplement changé de place, pour s'aérer
-- les racines. - Mais non ... il était parti.
-- Je m'inquiétais pour lui. - Il risque de rencontrer tant d'obstacles. - Et s'il croise
-- une hache ? Saura-t-il se défendre ?
-- Il aura voulu suivre les oiseaux qui s'en vont, avant l'hiver.

-- Sur le sol, quelques feuilles or-et-rouges semblaient tracer un chemin.
-- J'ai décidé de les suivre.

-- Des signes de son passage, quelques bouts de branches accrochées, un hérisson
-- essoufflé ... des rumeurs et une effervescence d'oiseaux ... ah! il a déjà fait un
-- sacré bout de chemin, mais j'avançais plus vite que lui, malgré ses grands pas.
-- Finalement, je l'ai aperçu, presque défeuillé, toujours solide, auréolé de soleil,
-- d'oiseaux et de deux ou trois écureuils.
-- Je l'ai appelé, il s'est retourné, s'est arrêté : il avait l'air content de me voir.
-- Il n'y avait pas de vent mais une de ses grosses branches s'est penchée vers moi.
-- J'ai grimpé. - Nous sommes repartis.

-- Il faisait beau ce jour-là. Ça sentait la quiétude.


© Lucie Petit - Texte et photo - nov. 2015 - inédit

Annonce d'hiver


jardinAut4250


---------- Quelques oiseaux manquent déjà au dos de mon manteau d'été.
---------- Je trouve dans mes poches de la poussière de feuilles, des
---------- coccinelles endormies. - La musique a changé.

---------- Sous le soleil bleu, de lourds bourdons, des mouches entêtées
---------- butinent l'or et le pourpre et j'entends l'écureuil roux qui
---------- croque ses noisettes. Il pleut des pommes, les champignons
---------- dansent en rond ...

---------- Mais, sous la lumière qui s'éloigne, je cherche une petite laine
---------- dans les buissons, quelque bois pour le feu, un peu de tendresse
---------- à glisser dans la doublure de mon manteau d'hiver.


fleursAut4252



©
Lucie Petit Texte et photos - octobre 2015 - inédit


Un instant


train:wag4212


---------- Septembre.-- C'est la rentrée. - à l'école, au boulot,
---------- à l'automne.-- La ville est livrée à la frénésie des
---------- achats, en bruit et bousculade.-- Retour en train,
---------- hors du temps, hors du monde. Deux belles endormies,
---------- une autre pianotant, un couple silencieux, complice.
---------- Les champs défilent dans les fenêtre cadencées.- Des
---------- vaches noires et blanches, un bosquet, un nuage blanc,
---------- une route, un village et son église, un nuage blanc,
---------- la paix. Un arrêt sans mouvements, nouveau départ.
---------- Prochain arrêt, l'arrêt du Temps. Fin de la pause.


train:bois4213


© Lucie Petit - texte et photographies - inédit - sept. 2015

Journal de l'été


- 3119nuage


Rubrique PETITES ANNONCES

---------- petit nuage fondant en larmes
---------- au moindre prétexte cherche
---------- mouette rieuse pour lui changer
---------- les idées



© Lucie Petit - 1997

Départs en vacances


------ EnsorLesBains


---------- Juillet
---------- Premiers jours de vacances
---------- un effarouchement soudain d'une volée d'oiseaux
---------- qui s'envolent -- s'éparpillent
---------- partent loin
---------- à l'aventure ou plan sous l'aile

---------- pour s'épingler -- tapageurs
---------- sur un fil d'or chaud et d'eau bleue
---------- en liberté sous caution

---------- Bulles de photographies cartes postales
---------- rangées dans les tiroirs de la mémoire
---------- étiquetés fragile



© lucie Petit - inédit - 2 juillet 2015
ill. James Ensor - les Bains


Journée de l'Estampe à Paris


la Galerie K1L (Jodoigne - Belgique) sera présente le lundi 15 juin 2015 lors de la Journée de l'Estampe contemporaine - Place St Sulpice à Paris.

Un focus sera mis sur l'oeuvre de Anne Leloup, Edward Bateman et Jean-Michel Uyttersprot
Des oeuvres des autres artistes de la galerie seront exposées, ainsi que des livres d'artistes. Parmi ceux-ci quelques uns de mes livres.

Retrouvez-les sur le stand n°208.


-------- 1391109

Bientôt l'été


- JRenardverger


------ Au dessus des verts de perlimpinpin
------ des rouges cerise et groseille
------ le soleil s'admire en prairies
------ de boutons d'or et pissenlits

------ L'été s'annonce au vieux verger
------ préparant prunes et pêches
------ pommes et poires
------ qui prennent leur temps

------ Tête penchée sur ton avenir
------ tu sembles ne pas voir cette ronde
------ mais en secret, la fenêtre ouverte
------ te parle d'évasion

------ Dans le calme de la fin du jour
------ je respire l'odeur du foin
------ Une conversation d'oiseaux
------ emporte ma prière de paix

------ J'entends des bruits d'orage au loin.


©
Lucie Petit - inédit - juin 2015 - ill. photo de J. Renard

Eclaircies


--- 3430printemps


----- Ping ! la route est ouverte !
----- Printemps, soleil, nuages
----- La course contre la montre
----- pour ramener l'amour à la maison

----- Une étoile sur le bout de la langue
----- pour dire un poème à la nuit
----- Toutes ces histoires abracadabrantes
----- glissées sous l'oreiller

----- Une plume se trompe d'oiseau
----- se pose sur le bout de ton nez
----- Un souffle de bonheur -- un parfum
----- de clairière après l'averse



© lucie Petit - inédit - mai 2015
désolée pour l'accueil du mois un peu tardif : quelques ennuis d'ordinateur ont semé des cailloux sur mon chemin.

Poissons rouges


1er avril ... Parlons poissons


Les poissons rouges tournent en rond. Le chat couché juste à côté
ne les quitte pas des yeux et le chien lève une oreille chaque fois
qu'il passe auprès d'eux. Dans la maison règne un tohu-bohu tonitruant ...
entre musique et cris, personne n'entend plus rien. Des bulles
indéchiffrables montent chatouiller les moustaches du chat, qui
éternue. Au même moment, les poissons sautent du bocal,
se laissent glisser vers le ruisseau et partent au fil de l'eau
dans un léger clapotis.

Dans le silence total qui s'installe soudain, le chat sourit :
il faudrait écouter davantage les poissons rouges ...



poissons.rouges0506


© Lucie Petit
un texte de 2001 merveilleusement mis en scène par Nelly Avila en 2006

Mettez du printemps partout !



aubeImage





L'aube est encore à une heure abordable, ces temps-ci ... profitez-en ! mais tendez l'oreille en fin de jour, quand le ciel s'assombrit : chaque arbre abrite un chanteur.


Un rappel du tome 1.
© lucie Petit - 2006

Préparatifs


--- IMG_4067


Sifflant d'Est et de Nord

l'hiver fait toujours barrage
le matin claque des dents
les ventres vides fouillent les écorces

Sous la terre chemine un grand frisson
les oiseaux sonnent à tous les étages
on charge les bagages
dans le train de printemps

Tout frémit
- tout frétille
Parés de couleurs et de plumes
les masques se préparent
à la danse des sabots

Tant de vibrations
pour conjurer la mort et ses diables
Tant de sonneries
pour un refrain de vie



©
Lucie Petit - inédit - févr.2015 - photo lp

Lettre au(x) dieu(x) des croyants


-- 345px-Court_jester_stockholm
--- le Rire - huile sur bois XVe s. - anonyme

Lettre au(x) dieu(x) des croyants


Vous qui êtes tout-puissant,
pouvez-vous expliquer à vos fidèles
- du Nord au Sud, d'Est en Ouest -

Que vous êtes assez grand pour vous
occuper vous-même de vos affaires
- l'ombre s'attriste autour de nous -

Que personne ne peut tuer en votre nom
ceux que vous avez créés
- nuages noirs aux quatre horizons -

Que vous ne pouvez vous réjouir
de celui qu'on force à se mettre à genoux
- quel est ce brouillard qui entre ? -

Que vous honorer se fera dans la joie
et non dans l'ennui ou la terreur
- j'entends rire dans ce coin de ciel bleu -




en hommage à toutes les victimes des extrémismes religieux
Lucie Petit - janvier 2015

MEILLEURS VOEUX


Suite aux mesures d'économie imposées par notre gouvernement

je vous présente mes
MINI-VŒUX POUR 2015 -

fermé
3,5 x 4 cm voeux20151


IMG_4058

IMG_4061

ANNÉE - SOLEIL !

tout doucement ...


voeux1983


Il y a
ceux qui attendent la neige parce que c'est joli
ceux qui aiment le blanc
ceux qui se souviennent des jeux de leur enfance
ceux qui n'aiment pas la neige
ceux qui trouvent ça beau, sur leur manteau de laine
ceux qui rient, ceux qui boudent, et ceux qui tournent le dos et allument les bougies
il y a ceux qui n'ont jamais vu la neige, d'autres qui croient à une pluie d'étoiles

et ceux qui trouvent que cela va si bien avec quelques clochettes et les mots "
BONNES FÊTES "


à la pêche aux anciennes cartes de vœux homemade : celle-ci date de 1983

Peindre décembre

--
4024fleurspapier

Je mets du jaune- de l'orange
du rouge
- des fleurs de papier
des étoiles d'
argent
des bougies
- des bougies- des bougies

--------------------------------------------------- 2916bougie
Décembre en noir et gris
ouvre chaque matin une fenêtre
grignote un peu plus de jour
- crache
les pépins de givre sur les toits

Aux lointaines incantations des ancêtres
se mêle une petite musique
distraitement je demande
tu as mis un disque ?

mais il n'y a qu'une pie bavarde
au balcon et des brumes de souvenirs
qui se mêlent à l'hiver



pieF.gris




© Lucie Petit - inédit - déc. 2014

Economies d'énergie


Novembre, trop occupé, commence un peu tard chez moi mais à vrai dire, il est encore bien ensoleillé et apporte l'automne en douceur ...

--- Michel Januarius


--- oublié le joyeux chant des cigales -- l'automne veut faire
--- des économies d'énergie

--- les feuilles enlevées des arbres feront un couvre-pieds
--- les oiseaux partiront à l'étranger
--- éteindre le soleil en fin d'après-midi et allumer plus tard
--- le matin --- mettre les grains en terre --- louer des logements
--- douillets à ceux qui dormiront tout l'hiver --- ralentir le trafic
--- avec brouillard et pluie - au bonheur des champignons

--- les sous-bois et les champs silencieux et odorants
--- s'endormiront en paix sous un rayon de soleil furtif
--- nous continuerons à courir vers des fêtes dérisoires


© Lucie Petit - inédit - nov.2014
crédit photographique : Michel Januarius



le Mur


--- BorisPasmonkovMur



---Tu veux jeter par-dessus le mur
--- les automnes - les hivers
--- pour échapper aux disparitions
--- à la mélancolie - au lent dénuement

--- Restant sourd aux cris muets
--- tu dessines des plans
--- tires des lignes d'avenir
--- rigides - noires et sans détours

--- Un merle sur le faîte du mur
--- se met à siffler dans l'air du soir
--- quelques briques dégringolent
--- une feuille rousse voltige

--- laissant là ton futur tout tracé
--- tu t'en vas -- au hasard
--- une plume dans les cheveux
--- un peu de bleu autour du cou



© Lucie Petit - inédit - oct.2014
crédit photographique : Boris Pasmonkov


Fin d'été


----- chevalChaussJR


---------- la fenêtre ouverte au matin pour respirer le jardin
---------- laisse entrer un bruit continu de roues pressées
---------- et les oiseaux chantent en sourdine

---------- il y a dans la fin de l'été une faible odeur
---------- de mise en cage et d'ordre alphabétique

---------- cheval-chaussette abandonné dans l'herbe
---------- les petits entament leur carrière d'explorateur
---------- ils savent déjà le doux - le tendre - et le rugueux

---------- ils apprendront demain le lourd et le compliqué
---------- mais d'abord l'automne - ses couleurs - son goût
---------- de noisette et ses oiseaux qui vont et viennent




©
lucie Petit - inédit - 6 sept. 2014
illustration : photo de Josette Renard
merci à Josette pour l'étincelle d'inspiration Happy


Sans contredit


-- SandlerRGrandCentral1989


------ A contre-temps tu viens
------ chez elle en contrebande

------ Elle a vieilli, tu te souviens ?
------ Elle fermera les contrevents
------ se montrera à contre-jour

------ Pourquoi choisis-tu toujours
------ de marcher à contre-voie ?

------ Tu ressembles à un contrebasson
------ qui se prend pour une flûte

------ Tu n'as plus l'âge de jouer
------ les contre-emplois

------ et même si c'est à contrecœur
------ elle te renverra sans façon
------ à tes fanfaronnades




© lucie Petit - inédit - août 2014
crédit photographique : Richard Sandler - Grand Central 1989


Juillet


----- arcenciel-3869


-- les marchands d'armes -- assoiffés de pouvoir
-- semeurs de guerre --- cultivateurs de cailloux
-- pisseurs de vinaigre -- penseurs impériaux

-- tous ceux qui sont tout froids en dedans
-- tellement froids qu'ils empêchent les autres de
-- parler --- tellement cailloux aiguisés qu'aucun
-- oiseau -- aucun lézard ne peut s'y poser

-- pourquoi - ne prennent-ils jamais de vacances ?
-- tous ensemble à chanter - ainsi font font font
-- les petites marionnettes ?

-- je dédie juillet aux fraudeurs de paix qui
-- passent à travers les frontières --- un air
-- d'accordéon dans le soir et le reflet d'une
-- étoile dans l'œil du chien

-- ils n'ont pas besoin - pas besoin de vacances
-- seulement d'un chat qui les regarde souriant
-- et soudain --- les oiseaux recommencent à
-- se raconter des histoires



© lucie Petit - texte et photo inédit - 6 juillet 2014

Hors saison


- giroflee3:2:14 - giroflées 03/02/14


le Temps a la tête à l'envers
Il fait un hiver sans frimas
avance la date du printemps
nous parle été au mois de mai

Entre fraise et cerise
à quel saint se vouer
pour fêter le solstice ?

Dans sa hâte va-t-il dénuder
les arbres à la mi-août ?
aurons-nous donc le temps
de moissonner le pain ?

Quelle saison faudra-t-il inventer
entre l'automne et le prochain hiver ?
le Temps s'amuse à semer des questions.




nuages12:12:13
12/12/13 - petits nuages à la recherche d'un convoi de neige


© lucie petit - texte et photos - inédit - 5 juin 2014


Quand mai s'enrhume ...



pluiedemaiJR


-- Enrhumé ------ enchifrené
-- abasourdi ----- embrumé
-- tousseur ------- aboyeur
-- ralenti --------- velléitaire
-- ensommeillé -- ramolli

-- toutes les clochettes de mai
-- arrosées d'orage
-- dansent la gigue dondaine
-- avec les mots qui dérivent
-- au compte-gouttes

-- la maison respire thym et pin
-- le ciel cherche son bleu
-- dans la glycine et le lilas



3852lilas - 2380glycine



©
Lucie Petit - inédit - 8 mai 2014
illustrations : photo en tête : J. Renard - 2 photos fleurs : lp

Météo


Petit retour en arrière .
en Avril 2007, j'écrivais ceci :




meteo07:14:2


rien n'a changé ... si ce n'est un peu plus de ruines


© texte et dessin Lucie Petit - avril 2007

Poissons d'avril


1er avril

parlons poissons Happy . Les chocolats viendront plus tard ...

poissonAustralie

...
la maman des poissons elle a l'œil tout rond
on ne la voit jamais froncer les sourcils

ses petits l'aiment bien elle est bien gentille
et moi je l'aime bien avec du citron



poissonsCFichaux




la maman des poissons
elle est bien gentille


...

chanson de Boby Lapointe

...


poissons2385 - poissonGLefebvre






poissons459

lp -
poisson 1 - sculpture Aborigène Australie - poissons 2 - C.Fichaux - poissons 3 - photo lp - poissons 4 - G. Lefebvre - poisson 5 - Fr.Annet


de nuages et soleil


---mars

la vie est une douche écossaise
et ça dit bien ce que ça veut dire
sitôt qu'une chose vous fait plaisir
faut qu'y en ait une qui vous déplaise

mais bien que ce soit, à mon avis
comme une espèce de complot
on ne peut pas passer sa vie
à se foutre à l'eau

Mouloudji - paroles S.Guitry


Sur mon manteau d'hiver sombre
Mars brode des couleurs tendres
et souffle sous ma capuche le chaud et le froid
comme il fait danser Carnaval
au son lointain des armes et des larmes

J'ai noué à mon cou
une écharpe d'oiseaux
J'ai bourré mes poches
de bourgeons et de fleurs

Mon corbeau sur l'épaule
j'use mes souliers de rêves
sur les routes invisibles
d'un monde en paix.



© lucie Petit - inédit - mars 2014

Hiver à l'imparfait


3797giroflée3:2:14


La nature a oublié d'imprimer
le calendrier et février trépigne :
les voilà tous au printemps
en frémissements et chants
en éclosions et sourires

Le jour avare, les pluies
et trois flocons de neige
rien n'arrête le chambardement
à contre-temps
à contre-hiver

À contre-sens
Carnaval vante la sagesse :
masques et grimaces
ne se montreront qu'en mars !




©
Lucie Petit - inédit - février 2014
ill. photo de giroflée prise le 03/02/2014


Janvier est de mauvaise humeur


- lettreN.A



Décembre a joué le rouge et le douze
mais la banque a raflé la mise.
Ballon qui se dégonfle
Janvier cherche un air nouveau dans les vœux
les promesses
- les bourrades amicales.

Reprenant au ciel un peu de lumière
il aligne les bonnes résolutions
selon la vieille coutume de la lettre enfantine.
Il les cache dans sa casquette
- soupire
se remet à courir après le temps.



©
Lucie Petit - inédit - janvier 2014
ill. collection personnelle



MEILLEURS VŒUX !


Je vous souhaite une année 2014 fertile en petits et grands bonheurs !



IMG_3699



et si le monde paraît trop noir, tentons un semis d'étincelles Happy



n.b. j'aurais voulu vous offrir l'image de la petite carte que je viens de confectionner. Malheureusement, ni le scan, ni la photo, ne lui rendent justice ... mais je peux vous en envoyer un exemplaire si vous le désirez ...


bientôt 2014 !


l'année dernière, j'avais entrepris la révision de mes anciennes cartes de vœux.

Voici celle de 1964-1965 qui va reprendre du service en souhaitant de
BONNES FÊTES
à tous mes lecteurs dont j'espère voir encore la trace en 2014 Happy


---------- 3714voeux1965


à très bientôt ...


si vous avez envie de me laisser un mot, vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook : Lucie Chemindemots

souvenirs d'enfances


-- montre

nous nous promenions dans la forêt,
Noël approchait
les arbres noirs se serraient contre le froid
et la tentation de la mort

un chant sourd sortait de l'humus
qui nous rappelait les refrains de l'enfance
nous ramassions des étoiles, des boules rouges,
des lumignons en guirlandes

houxJR ------

nous nous attendions à une maisonnette
aux fenêtres joyeuses, à des paquets,
à un parfum de cannelle et de vin chaud,
à une rumeur de rires

mais nos pas se séparaient doucement
et, devant nous, le bonhomme Hiver,
engoncé dans ses laines grises,
s'enfonçait dans le brouillard sans se retourner

je ne le regardais pas
je suivais les traces du lapin bleu

lapinbleu



© Lucie Petit - inédit - déc. 2013
crédit photographique : J.Renard (2) - F.Besse (1 et 3 - créations T.Zaoui)


chemins de mémoire


-- Blog2010P_reLachaise_036


-------- chemins de mémoire
-------- pointillé de chrysanthèmes
-------- que Novembre recouvre
-------- d'un tapis de feuilles mortes

-------- l'or --le pourpre --le bronze
-------- pour la chasse aux souvenirs
-------- le retour à la maison
-------- insouciance et bonheur

-------- un marron dans la poche
-------- une faîne craquant sous la dent
-------- et ce panache roux
-------- volant de branche en branche

-------- l'automne est à la nostalgie

ecureuilLFagnoule

© lucie Petit - inédit - 4 nov. 2013
ill. 1 origine inconnue - ill. 2 Louis Fagnoule

feuilles-oiseaux


feuillesCabinetCur

-------- L'automne compose son lâcher d'oiseaux
-------- Ciel de brume ou de soleil, la fraîcheur
-------- et la gourmandise de la nuit donnent le signal

-------- Les feuilles fraîchement repeintes
-------- tentent aussi le voyage hasardeux
-------- au gré des vents et des courants

-------- Certaines s'en vont chanter sous les pas
-------- d'autres échouent dans un coin
-------- campement pour coccinelles ou hérissons

-------- Tout se met en place pour le grand cycle
-------- où la mort renaît à la vie
-------- indéfiniment, naturellement.

Birds3_ - copie

© lucie Petit - oct.2013 - inédit
ill. 1
Petit Cabinet de Curiosités - ill. 2 Shelley Beans

ça commence quand, l'automne ?


- - natagora.fb2



au calendrier des enfants
- l'été s'arrête à la porte
de l'école
- les oiseaux pensent qu'il s'en va douce-
ment avec la lumière
--- il est des pays où tout ça
ne veut rien dire

tu commences à guetter les arbres
- savourant les
premières pommes
- tu suis feuille à feuille les ors
les pourpres et les bruns
-- cette musique qui joue
en sourdine sous la respiration ralentie de la terre

sous ta capuche le matin sent plus fort
-un parfum
de champignon terreux
--- des noisettes plein les
poches
- une cupule entre les dents -- tu voudrais
partir comme l'oiseau
-- ou comme le vent

est-ce que le vent vieillit aussi ?




© lucie Petit - inédit - sept. 2013
ill. photo de
Natagora

chanson d'été


--- toile.vent



L'été s'avance
Tu lances des cailloux vers le ciel noir
pour faire tomber une étoile

Un merle blanc appelle la mer
par-dessus les blés blonds
qui font des vagues avec le vent

Alors tu cours, tenant un drap bleu
entre tes mains, en partance

Sur la basse continue des mouches
le temps chuchote sa chanson
C'est un été qui passe
les prunes seront bientôt mûres



© lucie Petit - inédit - 1er août 2013


musique d'été



prairiefleurieJRenard


Matin. Tu ouvres la fenêtre.
Juillet accroche à ses branches
les fleurs et les oiseaux
apportés par la nuit.

C'est un bavardage coloré
une musique de clair été
qui remplit les poches du jour
cailloux pour ne pas se perdre.

Dans ton livre de rêves
tu inscris les noms des visiteurs
qui ont tissé ton sommeil
fils de soie, brins de laine
ou bouts de ficelle.



--------------------------------------- WaZoBJacques




© lucie Petit - 3 juillet 2013 - inédit

la prairie fleurie est de Josette Renard
l'oiseau
Wa Zo Kong est de Benoît Jacques


nuit de la St. Jean




Marc Chagall - Tutt'Art@ - (17)



-------- Printemps --- Été
-------- vont sans compter -- effarés de la vitesse du vent
-------- la clarté des ruisseaux
-------- assourdis de chants d'oiseaux -- de fleurs dans
-------- l'herbe grasse

-------- Dans la course au soleil les amants de St. Jean
-------- finissent par disparaître
-------- Un petit tas de cendres dans une nuit si courte
-------- que le jour est surpris

-------- Loin de nos inquiétudes -- bouton d'or à l'oreille
-------- les vaches placides mâchent rêvant de s'envoler
-------- dans le monde magique d'un tableau de Chagall




©
Lucie Petit - inédit - juin 2013
illustration : Marc Chagall


promesses


- 0267prairie


Mai me laisse sur un chemin sans mots
parmi pissenlits, pâquerettes
et un printemps pêle-mêle où les fleurs
se dépêchent de fleurir en même temps
et perdent leurs pétales aussi vite

Les promesses sont aux nids
ou cachées sous nos pieds
mais nous avons tant semé mangé
dévoré accaparé envahi saccagé
qu'il n'y a plus qu'une immense fatigue

A la queue des cerfs-volants emmenons
les abeilles vers des jardins sauvages
les grenouilles aux mares secrètes
Cachons nos trésors joignons nos voix
à l'oiseau de nuit pour chanter à la lune

Je ferme les yeux.
Sans doute sommes-nous déjà
à la recherche du temps perdu.




0265pissenlits





* Les problèmes naissent de l'ampleur de sa [l'homme] puissance. Les prouesses
* adaptatives de l'être humain ont largement dépassé leur objet.
-- ...
* En annulant l'automatisme des comportements instinctifs, l'intelligence neutralise
* le jeu des défenses naturelles et déjoue les mécanismes de protection mis en place
* au cours de millions d'années.
------------------------------------- Hubert REEVES



©
lucie Petit - inédit - 7 mai 2013 - photos lp


soleil trompeur


soleilPoisson

Le soleil n'est qu'un poisson d'avril
posé par le vent du Nord
Les arbres ferment leurs fenêtres
enseignent la patience

Nous nous retrouvons le soir
en manteau d'hiver
au bord d'une route inconnue
des oiseaux plein les poches

Un bourdon ouvre un œil
se rendort aussitôt
et la mésange a beau sonner
les moucherons n'apparaissent pas

Quelqu'un murmure
Ce matin j'ai donné mon bonnet
au merle pour son nid
Mais qu'est-ce que nous avons cassé ?




HoldenE.nidmerle



©
Lucie Petit - inédit - avril 2013
ill. Nid de merle noir Edith Holden - Journal champêtre 1906


un goût de printemps



-- lune cachee

le soleil a mis ses échasses
pour courir après la lune

mais la lune se cache
elle a tiré la mer jusqu'à son menton
cette étrange lumière fait peur aux bateaux

le vent en profite pour colorier les vagues
et semer des confettis sur les coccinelles

une odeur de coquillages et d'algues
chatouille le nez des pâquerettes
un enfant éternue, suce un galet tout rond

il rit :
celui-là a un goût de printemps !




inspiré d'un texte écrit en 2003 en collaboration avec les enfants d'une classe de CP-CE1
de St.Quentin-Fallavier / France

©
lucie Petit pour le texte et le collage

février


-- DSC_0391


C'est une boule de crème-glace
sur du chocolat chaud

un silence qui se laisse surprendre
par la vibration souterraine
d'une corde de violoncelle
et des notes de flûte
qui se désirent et s'appellent

c'est une lumière qui ranime
à petites touches boue et branches

Le pied plus léger esquisse
un pas de danse




© lucie Petit - inédit - févr. 2013

problèmes passagers


à mes amis visiteurs,

en raison de quelques aménagements techniques du côté de l'hébergeur du site,
il est possible que vous ayez des difficultés à consulter ces pages entre aujourd'hui, 01/02 et le 11/02/2013.

ne rangez pas mon adresse dans la corbeille : sauf coup de force, je reviendrai ! Happy



perce-neige


merci de vos visites.

abandon d'automne


feuille.estampée



----- trace de feuille dans le papier
----- sereine et fragile comme
----- une patte d'oiseau
----- sur la neige

----- regarde

----- ombre douce
----- c'est un souvenir
----- d'arbre et de vent
----- un battement d'ailes de papillon


© lucie Petit - inédit - janvier 2013

Echelon 2013



Un petit coup de main pour s'élever au-dessus de ces années grises




voeux 2013 - copie 1

Je vous envoie mes MEILLEURS VŒUX

pour le prochain échelon et tous ceux qui vont suivre.

Qu'ils soient gais, colorés, pleins de fruits, de fleurs
et de sourires




bientôt Noël 2012


Je fais mes cartes de voeux depuis plus de 50 ans ... Happy

Voici une rescapée des déménagements pour vous souhaiter

----------- un bon Noël Heureux et Paisible

J'ignore sa date de naissance, peut-être 1962 ou 1963, mais Noël est toujours là même si certains ont disparu.



voeux196?



prière à St.Nicolas et Père Noël


-- AdventCalendar-6thDec-lores


Il était trois petits enfants
qui s'en allaient par monts et champs
regardant tout alentour
du gris du noir même en plein jour

Se mirent près de la cheminée
et chantèrent cette prière :

St Nicolas et Père Noël
le gris le noir ça nous fait peur
et le silence des oiseaux
et le tremblement des arbres

le gris le noir c'est pas gentil
et c'est trop loin du paradis
Pourriez-vous, s'il vous plaît bien,
passer notre monde au bleu ?





© Lucie Petit - déc. 2012
Illustration de Paul Bommer - Advent Calendar - 6th Dec. (
his blog )


novembre



-- Halloween.CabCuriosités


dans les allées mathématiques, les chrysanthèmes au ralenti,
habillés de brume et d’automne, pomponnettes rêvant d’un bichon

un fantôme s’accroche aux branches, un oiseau frissonne
sentinelle, la cloche de l’église protège le soir, appels de poules d’eau
en rebonds

c’est l’hiver qui installe ses prémices, rognant le jour sur l’étang miroir

des feuilles sèches monte une odeur comme un très ancien bonheur



© Lucie Petit - inédit - 2 nov. 2012
photo reblogged from
Petit Cabinet de Curiosités


Kind of blue (Miles Davis)


--- Pasmonkov Bleu.réd



tu t'entoures d'un nuage de bleu
pour chasser l'or et la rouille d'automne
qui pèsent sur tes épaules

le train qui souffle à quai
n'emportera que tes valises
remplies de rêve et de vague

toi tu resteras là attaché
au petit vélo de ta vie
comme chien à son maître

aux heures où on s'accroche
tu reviendras encore t'asseoir ici
tant qu'un petit soldat de plomb

en uniforme rouge habitera ta poche.



© Lucie Petit - inédit - 9 oct.2012 - crédit photo : Boris Pasmonkov


été en sourdine



3199_1.sept - 3195_1.sept




La transhumance commence
les pulls se rapprochent
une écharpe impatiente
ondule dans un coin

Quelqu'un a pendu des lampions
rouges aux branches du jardin
a versé des cris et des rires
dans la cour d'école

Dis, t'as pas vu passer
un petit bonheur d'été ?





3197_1.sept




© lucie petit - inédit - sept.2012
-- photos lp

Mozart au soleil


cor d'été

Sextuor d'instruments à vent
jouant Mozart dans le cloître
à midi juste en dessous du soleil
juste en dessous de nuages passants
petites notes de bonheur complice

Trois petits tours et puis s'en vont
Les amours de vacances
flottent encore dans le bleu
l'insouciance court dans les prés
c'est l'enfance qui gagne à tous coups

mais les ombres s'allongent
chaque feuille porte sa boîte à souvenirs
les hirondelles fixent l'itinéraire
L'été doucement s'incline
mûrissant couleurs et parfums

Un rempart d'oiseaux et de fleurs
suffira-t-il pour que les temps heureux
reviennent ?




© texte et illustration lucie Petit - inédit - 3 août 2012


vacances



doublesun

prendre le soleil sous son bras
brûler les cahiers
solder les désespoirs démodés

Katmandou ?
-Vancouver ?
ou le petit bois vert
qu'encadre la fenêtre ?

j'ai deux pieds dans ma tête
l'envie d'un concours
de bulles de savon

d'une pêche à l'arbre
au milieu des canards
de nuages timbrés
qui passent les frontières




2768_1.arbrelp 2615_1.arc.lp
3123.lp



© lucie petit - inédit - 2 juillet 2012 - photos lp
crédit photographique 1ère photo :
"doublesun" Julianne Swartz


feux d'été


-- 3111coquelicotsGare



l'été commence à petit feu
de groseille
-de cerise et de fraise
le coquelicot regarde passer les trains
l'hirondelle paraphe le bleu du ciel

des couleurs et bientôt le parfum
entêtant du tilleul
- un cadeau
d'insouciance porté par les longs jours

la nuit de la Saint-Jean nous danserons
la Capucine
- nous penserons soudain
que le monde est à nous

mais rien n'aura changé
- le coquelicot
aura déjà pâli
- nos mains se dénoueront
le soleil basculera sur l'autre versant





© lucie petit - inédit - 5 juin 2012


joli mai


---- 0272_1pissenlits.vign

Tu avais raccourci ton jupon
pour folâtrer parmi les fleurs
et l'herbe grasse sur tes jambes
Tous les verts un peu jeunes
étaient au rendez-vous
On entendait le désir chanter
dans les nids et les terriers

Derrière la porte, le monde
continuait à gronder, mais, toi
tu brodais tranquillement
ton trousseau, enfermant
dans un sac de grosse toile
les peurs, les haines
la bêtise et les tempêtes

Il fallait un peu de frais
sous la lumière de mai





0267.préfleuri



© Lucie Petit - inédit - 7 mai 2012

recette de printemps


- GrossmithL.Spring


Mettre des couleurs dans une marmite
avec un fond de nuage gris,
un amour d'oiseau, quelques regards pétillants
un sourire.
Arroser de bleu si on en a.
Ajouter un poisson d'eau vive,
deux-trois lapins en chocolat,
lier avec un bourgeon poisseux.
Couvrir d'une petite laine.

Allumer un feu de soleil avec le vieux bois
de l'hiver, les soucis et quelques factures.

Faire une sieste et, au deuxième chant
du merle, retirer du feu.

Servir avec un verre de pluie légère.



2351aubretia



illustrations : Spring Cottage - Lucy Grossmith - le site
--------------- Photo Lucie Petit

© texte de Lucie Petit - inédit - avril 2012

mars


pulldhiver4



Tu avais mis ce vieux pull d'hiver
effiloché et plein de trous

Dans une poche, il y avait des bavardages d'oiseaux
et au dos, un petit bateau de laine
s'apprêtait à prendre le large

Par delà, on devinait du bleu





© Lucie Petit - inédit - 2 mars 2012


fin d'hiver


-- IMG_2949_1

Au calendrier des oiseaux
le printemps approchait
L'air était glacial et bleu

Février mettait ses sabots de glace
pour enterrer l'hiver
et danser Carnaval

-------------------------------------------- james_ensor-portret_van_de_schilder_omringd_door_maskers
Derrière les masques hilares
dissimuler les angoisses
retenir les derniers rêves

D'aucuns cloueraient des ex-votos
pour demander un monde meilleur
Ce n'était qu'aveu d'impuissance

J'aurais aimé être chat ou mésange
ou cet arbre, là, qui préparait
ses bourgeons mais chez nous aussi
il y aurait bientôt un petit à veiller

une rude tâche l'attend



© lucie petit - inédit - févr.2012
ill. 1 photo lp -- 2 Autoportrait de James Ensor




futur


Et [Dieu] j'ai dit à Noé
-- comme je peux le dire à tout homme :
-- Fais entrer dans ton cœur toute chair de ce qui est au monde pour le conserver en vie avec toi
-- et j'établirai mon alliance avec toi
Jean Giono - Fragments d'un "Déluge" - préface à Noé

IMG_2916 --- - Maman, j'ai peur du noir
------------------- laisse une lumière allumée -

Janvier maussade tape dans les paquets de vœux soldés.
Il a la gueule d'hiver et bouscule les oiseaux.
Le Palais des Soucis a rouvert ses portes.

IMG_2912

Il faudra surveiller les jeunes pousses,
faire un toit de mains chaudes,
décrocher la lune.
Il faudra rebobiner à l'envers,
retrouver la maille où le cœur a lâché

et là,
retricoter un pull pour la barque à Noé.

----- IMG_2919



© Lucie Petit - inédit - janvier 2012 - photos lp

Meilleurs Vœux !


----- voeux1.2012

---- Tous ensemble, faisons tout pour qu'elle le soit !


Ce soir, j'ai l'âme à la tendresse
tendre
- tendre
douce
- douce

Ce soir, j'ai l'âme à la tendresse
tendre
- tendre
douce
- douce

Tresser avec vous ce lien et cette délicatesse
Vous, mes amis d'hier et d'aujourd'hui
Cette amitié dans la continuité
Un mot, un regard, un silence, un sourire, une lettre

Ce soir, j'ai l'âme à la tendresse
tendre
- tendre
douce
- douce

[ ... ]


Paroles Pauline Julien - musique François Dompierre


Bonnes Fêtes !


à tous mes lecteurs
fidèles
et infidèles

je souhaite d'
HEUREUSES FÊTES

en cette fin d'année



voeux4.2012






Vous qui parcourez mes pages régulièrement, de Belgique, de France, du Canada, des Etats Unis, et d'ailleurs (je le sais, XITI me l'a soufflé ) , faites-moi plaisir en déposant un petit mot ICI . Un simple signe de connaissance Happy . Merci à vous de votre intérêt au jour le jour ...


amis


-- orange

J' peux pas être St. Nicolas,
ressusciter les enfants du saloir,
mettre un tas de cadeaux dans tes bottes.
Je te donnerai une orange,
nous nous mettrons en boule
comme deux hérissons
sous la couette, au balcon,
à regarder les étoiles et le Chariot.
Et si y a pas d'étoiles,
nous écouterons chanter les ânes.

------------------------------------------------- bougie
J' peux pas être le Père Noël,
distribuer à tous des petits pains de paix,
mettre des lumières partout.
J'allumerai une bougie,
te promettrai le printemps en hiver.
Nous serons blottis près du feu
comme deux oiseaux ébouriffés
à écouter tomber la neige.
Nous inventerons un coin bleu,
pour y aller, faut des ailes.

il est dans ce paquet, là, avec un ruban rouge.

c'est marqué TOI parce que c'est réciproque.


OiseauxBobi



© texte de Lucie Petit - inédit - 1er déc. 2011
-- les Oiseaux sont de Bobi&Bobi - 2006 - son blog


pas croire


automneR.Deconinck
----- photo R. Deconinck

Sous les ors et les pourpres
Novembre voit l'été en son miroir
soleil tapant

remisés les brumes et les brouillards
ne crois pas ça !

les fantômes à tête de citrouille
frappent à nos fenêtres
et réveillent nos morts

c'est grimace à la grenouille
ne crois pas ça !

demain sera la vie
le faire et le défaire
un point sur la spirale
qui serait couleur ciel
d'arc-en-ciel


2613couleursciel
lp




© lucie Petit - inédit 4 nov. 2011

automne


0190automne


on a déjà oublié l'été et ses échappées belles
on a déjà oublié le soleil tirant à gros boulets
sur l'automne pour l'empêcher d'avancer

c'était la dernière bataille et les arbres
balançant entre vert et feuilles brûlées
lâchaient leurs fruits avec un petit bruit
de tir isolé

tu te dis que le printemps reviendra
après l'automne après l'hiver
tu rassembles la paille et les roses
tu appelles le chien
le houx est bien rouge cette année

un cœur tape à ta fenêtre pour s'abriter
du froid à venir sous ton manteau
trouveras-tu assez de folies dans
tes poches pour lui apprendre à voler ?




© texte et photo lucie petit - inédit - octobre 2011



prémices


2777chênej.denhaut


À peine une touche de jaune et de rouille,
des roues bruyantes qui se dépêchent,
le soleil qui s'ensommeille,
un frisson à la brune.

c'est la rentrée

Des oies se mettent en rang d'école
dans un grand désordre
de cris et de cartables.
Première leçon : orientation.

c'est la rentrée
d'autres s'en vont

Noisettes et glands bombardent,
trois sauts d'écureuil,
les autres cigalent encore
mais la terre sent plus fort.

c'est la rentrée
rien n'alarme

juste un soupçon,
une vague inquiétude.
Les plantes se mettent à fruits.
Se prépare une mission de survie.




© texte et photo Lucie Petit - sept. 2011 - inédit


il pleut bleu


- BPasmonkov2



C'est l'été, il pleut.
Il y a toujours quelqu'un pour laper la flaque.

À la radio, chaque jour, il pleut à seaux.
Sous la rouille, l'humanité craque.

Il bleu,
bleu vert, bleu ciel, bleu ferraille.
Dans les yeux, les oreilles.
Fragile.

Imaginez :
une seconde de bleu.
Laissez fondre sous la langue.



crédit photographique : Boris Pasmonkov - blog
© Lucie Petit - inédit - 2 août 2011


vacances


--------

pont.escargot.0343





pour beaucoup, partir en vacances c'est ça :
emporter son chez-soi et s'assurer du retour
en prenant les mesures
...

des autres, on dit qu'ils partent à l'aventure
...


© lucie petit - texte et photo - 2006
j'ai eu envie de tirer cette petite note de l'oubli du Tome 1 - j'espère que ce clin d'œil vous sourira ...


panaché printemps-été



-- 2480graminées





j'ouvre l'armoire des mois de juin :
crème panachée fraise et cerise,
leçons mal apprises,
regrets en robe de soleil,
promesses d'été à venir.

à la distribution des prix
j'espérais un poisson d'or
répondant au nom de Médor.
je recevais des mots-baleines
qui éclataient d'un coup d'épine.

les dés sont jetés,
le parfum du tilleul n'y changera rien :
le passé est un rêve,
juste une boule de glace vanille.






© Lucie Petit - inédit - juin 2011


printemps d'orages



--- 2412.Tubize


Aujourd'hui, le vent chasse les pétales de printemps
fabriqués à la hâte.
Il y mêle des mouches et du soleil et nous jette cette poudre aux yeux
qui nous ferait oublier les problèmes
semés dans les champs du monde.
Ces problèmes qui commencent à pousser avec un bruit de moteurs,
de ferraille, avec des barrissements et des coups de cymbales,
et le chien des voisins qui n'arrête pas d'aboyer.

Demain, il faudra arracher pour ne pas se cogner
aux baobabs à pointes dans le brouillard.
Le soir, on regardera par le trou d'une étoile,
en demandant au vent de se tenir tranquille.
Peut-être, qu'en fermant les yeux,
on verra encore un coin de ce
damned wonderful world ?




2418.TubizeVent


© Lucie Petit - inédit - mai 2011


Mozart et les mésanges


--- printemps:soie


le ciel se fait bleu
il y a comme un frisson de soie dans l'air frais

les notes d'une sonate de Mozart,
la vivacité des mésanges
en quête d'une graine à casser :
c'est la même fragilité pérenne
qui tente d'écarter les rumeurs sombres
qui nous viennent du monde

un gros bourdon, encore abasourdi,
tourne autour de moi,
ajoutant sa basse paisible à la musique de la vie
tant qu'on écoutera Mozart ...



© Lucie Petit - inédit - 4 avril 2011


mars


2275mars


l'hiver verse ses derniers gris dans l'eau lente d'un canal

le froid colle encore à la peau
mais un frémissement têtu parcourt les herbes des berges
des couleurs se faufilent
des chants et des odeurs subtiles
se rejoignent et s'appellent

comme une légère ivresse
une envie d'escapade et de bleu
agite les branches
détache les dernières feuilles

il est temps de rendre sa chance à la vie
et grand-mère, qui revient du jardin, pose
une poignée de terre noire sur la table :
elle est à point ... faudra commencer les semis




© lucie petit - photo + texte - inédit - 3 mars 2011


Tome 2 - ouverture


DSC_3720
------------- © Anne d'Huart - photographe



J'ouvre ici le
Tome 2 de mon chemin de mots.

Il se poursuivra dans les bois et les prés, avec
des coups de cœur, des coups de cafard
et des coups de pied.

Sans doute un peu plus usé, un peu plus fatigué
mais j'espère qu'il passera encore les petits ponts de bois,
souriant aux rainettes, aux oiseaux,
aux nuages qui s'effilochent.

J'aimerais aussi retrouver ces cailloux ronds et lisses,
tout chauds des mains amies qui les ont déposés.



2221cailloux